336 allée Sainte Croix
  45160 OLIVET
  Tél   02 38 66 47 44
  Siret  29450201800038
  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Les "habitants"
Il y en a des sympathiques : poissons, libellules, castors, martin-pêcheurs, foulques, etc.
Il y a aussi des indésirables qui donnent du travail à l'ASRL : les ragondins et les rats musqués.
Plus qu'indésirables, ils sont nuisibles car ils détruisent les berges et les fondations des bâtiments. De plus,  les rats musqués ne consomment pas que de l'herbe comme les ragondins, mais apprécient aussi toute la petite faune qui participe à l'entretien de la rivière : moules d'eau douce, écrevisses, gammares, etc.

L'ASRL réalise le piègeage de ces rats, et il n'est pas rare d'en attrapper une bonne centaine chaque année.

Le ragondin ou myocastor est originaire d'Amérique du Sud, introduit au XIXs  pour l'exploitation de sa fourrure.

Corps 40 à 60cm, 5 à 9kg, queue cylindrique écailleuse peu velue, pattes palmées, oreilles petites bien visibles, moustaches blanches, incisives toujours visibles orange-rouge chez les adultes.

L'organisme du ragondin n'est pas adapté au gel comme celui du castor. Lors d'hivers rigoureux, de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle.

Le ragondin est un animal préférant vivre dans les milieux aquatiques d'eau douce. Il creuse un terrier de 6 à 7 m le long des berges. Ce terrier possède en général plusieurs entrées, dont une subaquatique. Les terriers du ragondin participent à la déstabilisation des berges.

Rongeur herbivore, il s'adapte très vite aux ressources disponibles sur son territoire. Il consomme ainsi une grande quantité de céréales, ou des plantes aquatiques telles que les iris.

Le ragondin atteint sa maturité sexuelle vers 6 mois. La femelle a 2 ou 3 portées par an de 5 ou 7 petits. Elle les allaite pendant 7 à 8 semaines. Fait particulier, les mamelles des femelles sont déportées vers les flancs au lieu d'être placées sous le ventre comme chez la plupart des mammifères, ce qui leur permet de nager avec leurs petits accrochés aux tétines.

Dans le Loiret, le ragondin est classé parmi les nuisibles.

 
Le rat musqué est un rongeur de la famille des muridés de 30 à 40cm de long, queue de 20 à 25cm noirâtre aplatie  latéralement, oreilles petites peu visibles, moustaches sombres, pupilles rondes, incisives jaune-orange chez les adultes. Il peut peser jusqu'à 1,5kg, et est réputé pouvoir vivre 3 ou 4 ans dans la nature. Excellent nageur, il peut parcourir près de 100m sans respirer sous l'eau ou y rester submergé et immobile plus de 15 minutes s'il se sent menacé.

Originaire d'Amérique du Nord il a été introduit en Europe au début du XXe siècle pour sa fourrure et comme sujet de curiosité. Il est devenu dans les années 1960 le mammifère le plus commun des cours d'eau des zones agricoles d'Europe où il cause d'importants dégâts.

 

C'est un herbivore, mais si son régime alimentaire est essentiellement composé de végétaux, il le complète en hiver par quelques animaux aquatiques. Il est notamment capable d'ouvrir les coquillages (anodontes, moule zébrée qu'il casse toujours de la même manière).

 

Il creuse des terriers dans les berges, éventuellement en passant sous les parois de béton, et débouchant normalement sous l'eau, et lorsqu'il n'est pas dérangé construit des « huttes » rappelant celles des castors.


La gestation est brève (environ 30 jours), ce qui explique la prolificité de l'espèce : 2 à 3 portées par an sont possibles, avec 6 à 7 petits par portée, allaités de 21 à 28 jours. Le mâle s'occupe des petits avec la femelle, dans le terrier avant leur émancipation. A l’automne, les jeunes sont autonomes et quittent leurs parents pour chercher un nouveau territoire.


Il fait partie des espèces invasives en Europe, nuisible.